Déchets plastiques sur les plages

Des déchets plastiques

dans les rivières et les mers

100 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans la nature chaque année1.

Bouteilles, mais aussi sacs et autres déchets en plastique à usage unique, transitent par les rivières et arrivent jusque dans l’océan. Les milieux naturels sont alors endommagés et l’écosystème complètement déséquilibré.

Prenons l’exemple des bouteilles en plastique à usage unique : seulement 49% d’entre elles sont recyclées. Celles qui finissent dans la nature mettront environ 450 ans  pour se dégrader2.

Les conséquences de la présence de ces millions de tonnes de plastiques dans la nature sont catastrophiques et très préoccupantes pour l’environnement : 

1. Une accumulation de déchets dans les mers du globe : environ 5000 milliards de particules plastiques flottent à la surface des mers3

2. Une faune marine complètement perturbée et dévastée :

  • 86% des tortues marines ingèrent des particules de plastique en les confondant avec le zooplancton3.

  • D'ici 2050, toutes les espèces d'oiseaux marins mangeront du plastique régulièrement4.

  • La disparition chaque année de plus d’un million d’oiseaux et de 100 000 mammifères marins5

3. L’organisme humain est également touché. En effet des études montrent que les humains pourraient ingérer et respirer des particules de plastique au quotidien. En moyenne, un individu pourrait avaler jusqu’à 5 grammes de plastique par semaine, soit l’équivalent d’une carte de crédit6 !

C’est pour cela que chaque geste compte !

Il est essentiel de réduire notre utilisation de plastique à usage unique pour inverser cette tendance.

NO PLASTIC IN MY SEA LOGO

Fondée par des citoyens, des amoureux de la mer, des parents soucieux de ne pas laisser une dette environnementale à leurs enfants, l’association No Plastic In My Sea a pour objet de lutter contre la pollution plastique et ses conséquences sur l’écosystème marin.


Les principales actions de cette association Loi 1901 sont :

  • la sensibilisation des médias, des consommateurs, des enfants, des collectivités locales et des entreprises aux enjeux écologiques du plastique
  • la promotion d’un usage plus raisonné du plastique et de solutions alternatives moins polluantes
  •  la lutte contre les différentes formes de plastique à usage unique
  • le support à d’autres actions de lutte contre la pollution plastique et la défense de l’environnement
Afficher plus
1 Source : Rapport 2019 WWF : « Pollution Plastique à qui la faute ? », de Souza Machado et al., “Microplastics as an Emerging Threat to Terrestrial Ecosystems.”
2 Source : Hedda Nier / Statista (2017): Plastikmüll in den Weltmeeren: Unser Meer – beeindruckend und bedroht. https://de.statista.com/infografik/10463/daten-und-fakten-zu-plastikmuell-in-den-weltmeeren/
3 Source : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/dechets-marins
4 Source : https://www.nationalgeographic.fr/le-plastique-en-10-chiffres
5 Source : http://www.unesco.org/new/fr/natural-sciences/ioc-oceans/focus-areas/rio-20-ocean/blueprint-for-the-future-we-want/marine-pollution/facts-and-figures-on-marine-pollution/
6 Source : Etude « Assessing plastic ingestion from nature to people » - 2019 – The University of Newcastle Australia for WWF